Infos pratique voyageurs

Le Cambodge ou Royaume du Cambodge est un pays d'Asie du Sud-Est, peuplé d’environ 15 millions de Cambodgiens. La capitale du royaume est Phnom Penh. Le Cambodge est l’État successeur de l’Empire Khmer hindouiste et bouddhiste qui régna sur pratiquement toute la péninsule d’Indochine entre le XIe et le XIVe siècle. Le Cambodge a des frontières communes avec la Thaïlande à l'ouest et au nord-ouest, le Laos au nord-est et avec le Viêt Nam à l'est et au sud-est. La capitale, Phnom Penh, est située sur le principal fleuve du pays, le Mékong, au niveau de son delta. Ce fleuve prend sa source au Tibet et traverse la moitié est du Cambodge avant de rejoindre le Viêt Nam où il se jette en mer de Chine. Le plus grand lac du pays est le Tonlé Sap formé par l'inondation d'une vaste plaine durant la saison des pluies (environ 300 km² lors de la saison sèche, et jusqu'à 10 000 km2 lors de la saison des hautes eaux).

Le drapeau du Cambodge avec son pavillon national du Royaume du Cambodge. Il est constitué d'une bande rouge horizontale entourée de deux bandes bleues, l'une en haut et l'autre en bas. Au centre se dessine en blanc une représentation du temple d'Angkor Vat. Les trois couleurs du drapeau symbolisent la devise du pays: la Nation (rouge), la Religion (blanc) et le Roi (bleu).

Langue(s) : Le khmer (famille austro-asiatique).

Monnaie : La monnaie nationale est le riel, dont l’abréviation « r » et le dollar US est d’usage courant : change avantageux, paiements directs possibles et distributeurs automatiques (en dollars). On peut, bien entendu, changer sur place des euros en riels (les banques prélèvent en général une commission de change de 2% sur les espèces et les chèques de voyage). Seul un nombre limité d’hôtels, de restaurants ou de boutiques haut de gamme accepte les règlements par cartes bancaires.

Compagnie aérienne national : Cambodia Angkor Air

Temps de vol : Pas de vol direct entre la France et le Cambodge. Il faut donc compter 11 heures environ pour rejoindre Bangkok, en Thaïlande, le point d'accès le plus couramment utilisé, puis de là, 1 h 30 de vol pour atterrir à Phnom Penh.

Formalités de départ :

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges ou suisses.
Visa de tourisme : 1 entrée pour un séjour de 30 jours maximum (renouvelable une fois), valide 3 mois à partir de la date d’émission. Fournir au service consulaire de l’ambassade un formulaire de demande complété, deux photos d’identité, une photocopie de votre passeport et le règlement en espèces. On peut également obtenir le visa à l’arrivée (une photo d'identité et autour de 20 dollars US) ou faire une demande de visa en ligne.


Attention ! Taxe de sortie du territoire : 25 dollars US par personne, à payer sur place au moment du départ.

Climat : Climat tropical à deux saisons. La saison des pluies commence en mai et se termine début novembre dans le nord (fin novembre dans le sud). Températures entre 25° et 33°, que l’humidité peut rendre difficile à supporter. La saison sèche va donc de décembre à avril. Le moindre degré d’humidité et quelques degrés de moins procurent un sentiment de douceur en décembre et janvier (25° en moyenne), avant que la canicule s’installe progressivement, pour culminer en mars et avril.

Santé : Vaccins obligatoires

Pas de vaccination obligatoire, sauf pour les voyageurs en provenance de pays où sévit la fièvre jaune. Elle doit alors être faite au moins 10 jours avant le départ pour une primo-vaccination ; elle prend effet immédiatement pour une revaccination.

Vaccins conseillés

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre :
- diphtérie, tétanos et poliomyélite ;
- hépatite A (risque alimentaire) ;
- hépatite B (risque sexuel et sanguin) ;
- coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage).
Et, moins systématiquement, en fonction des risques personnels d'exposition, contre :
- typhoïde (risque alimentaire) ;
- rage, pour les séjours « aventure » et pour les résidents (surtout les enfants) ;
- encéphalite japonaise (à faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale et en période de mousson ;
- méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

On devra partout mettre en application les mesures actives de prévention contre les piqûres de moustique : répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires. Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (surtout la dengue, en constante expansion).
Si, comme toutes les grandes villes du sud-est asiatique, Phnom Penh n´est pas impaludée, le reste du pays est classé dans le groupe 3. Dans les régions frontalières du Laos et du Vietnam, la résistance possible du parasite à ces produits, nécessitera par la prise d´un antibiotique.

L'infrastructure médicale est maintenant assez satisfaisante. En cas de problème grave, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'ambassade de France à Phnom Penh (tél. 855 23 430 020).

Courant électrique : 220 volts (parfois 110) ; prises de type européen standard (parfois de type britannique). Mieux vaut prévoir un adaptateur « universel » et une lampe de poche.

Fuseau horaire : Le Cambodge est en avance de 5 heures sur l'horaire d'été de la France, de 6 heure sur l'horaire d'hivers (+ 7 h temps universel).

Superficie : 181 035 km², soit environ 0,3 fois la France.

Nombre d’habitants : 13 595 100 habitants (2009).

Régime politique : Le Cambodge est une monarchie constitutionnelle, dont la couronne n’est pas nécessairement héréditaire. Le parlement détient le pouvoir législatif ; il est à deux chambres : l’Assemblée nationale (123 membres, élus pour 5 ans) ; le Sénat (61 membres, élus ou nommés pour 5 ans). Le premier ministre, issu de la majorité parlementaire, est nommé par le roi. Les lois votées par le parlement doivent être approuvées par le monarque (symbolique : il ne peut pas refuser). Le Conseil suprême de la magistrature est la plus haute instance judiciaire.

Culture et religion(s) : Le bouddhisme theravada est très majoritaire. C’est la « doctrine des Anciens », fondée sur un canon en pali, le Tipi Taka. Pour cette tradition, il n’y a pas d’intercesseurs surnaturels, de bodhisattvas, et le monachisme est le chemin privilégié de l’Eveil (pour le fidèle de base, toutefois, l’offrande est la pratique essentielle). Le pays fut hindouiste du premier au XIVe siècle, ce dont Angkor témoigne généreusement. Les Cham sont musulmans. De petites communautés catholiques khmères et vietnamiennes subsistent ici et là. Certaines minorités pratiquent encore des rituels animistes.

Nourriture : La cuisine cambodgienne, tout en sachant préserver ses propres saveurs, a intégré des influences diverses : thaïlandaise, laotienne, française, indienne… Le riz est la base alimentaire. Le repas est généralement accompagné d’une soupe (samla). La soupe de porc au gingembre (samla chapek) est particulièrement savoureuse. Les Cambodgiens mangent beaucoup de poisson, que leur fournit le Tonlé Sap. Grillé, le poisson est coupé en morceaux, roulé dans une feuille de laitue, ou d’épinard, puis trempé dans une sauce de poisson fermenté (ou de crevette). Les curies khmers se distinguent par l’utilisation fréquente du lait de coco. Les salades, parfumées à la coriandre, à la menthe ou au thym citronné, sont fraiches et légères. Nouilles de riz à tous les coins de rue. Parmi les fruits, mentionnons le durian, dont l’odeur évoque une fuite de gaz dans le métro parisien, mais dont la texture est soyeuse et le goût singulier.

La poste : Comptez une dizaine de jours pour que vos envois parviennent en France.

Fête nationale le 9 novembre : anniversaire de l’Indépendance (1953).

Calendrier des fêtes

1er janvier : Jour de l’an.
7 janvier : commémoration de la chute du régime Khmer rouge.
Janvier ou février : fête du Têt (nouvelle année lunaire). C’est une fête importante : commerces et restaurants sont fermés plusieurs jours.
Avril : Nouvel An khmer (3 jours de festivités).
17 avril : jour de la Victoire (chute du régime de Lon Nol).
Fin avril ou début mai : anniversaire de l'Illumination du Bouddha.
1er mai : fête du Travail.
9 mai : jour du Génocide (en mémoire des victimes du régime Khmer rouge).
11 mai : fête des Semailles.
22 mai : anniversaire du roi.
8 juin : anniversaire de la reine.
Septembre : fête des Ancêtres.
24 septembre : jour de la Constitution.
Octobre : fin du « carême » bouddhique (offrandes aux moines).
30 octobre - 1er novembre : anniversaire de Norodom Sihanouk.
Novembre : fête des Eaux.
9 novembre : fête nationale.
25 décembre : Noël.

Ne céder pas à la paranoïa à propos de l'insécurité au Cambodge. Mais ne pêchez pas par angélisme non plus : lorsque vous envisagez un déplacement, la meilleure option consiste à interroger les "locaux" sur les conditions de sécurité ambiantes, et à renoncer à votre déplacement, s'ils vous le déconseillent.


A Phnom Penh, ne pas rater la visite du Palais Royal, un classique, mais réellement superbe.


Pour la visite de la région d'Angkor, prévoir au moins trois jours au minimum, mais pour bien faire prévoir une semaine, tant le site est riche. A une trentaine de kilomètres au nord du complexe principal d'Angkor Thom, ne surtout pas rater l'extraordinaire temple de grès rose de Banteay Srei, où Malraux joua les pillards dans les années 20. Si vous avez un choix à faire, je vous conseille de ne pas manquer les temples: Angkor Vat, Angkor Thom en commençant par le Bayon, le Baphuon, Ta Prohm et Banteay Srei.


Au sud, les agréables plages de Sihanoukville et des environs méritent deux jours de séjour pour une parenthèse baignades-fruits de mer-sieste-cocotiers.

Date de dernière mise à jour : 08/11/2014