Orlando en Floride

Orlando est une ville des États-Unis, siège du comté d'Orange, en Floride. La ville compte aujourd'hui 220 286 habitants. Son agglomération comprend quant à elle 1 800 000 personnes selon des estimations de 2004 effectuées par le bureau de recensement des États-Unis. C'est la sixième ville de Floride, et la première située à l'intérieur des terres de l'État.

Elle est surtout connue pour son complexe de loisirs Disneyworld créé par la Walt Disney Company en 1971, ainsi que pour l'Universals Orlando Resort (1991 composé de deux grands parcs, l'un sur le cinéma Universals Studios et l'autre avec des attractions en rapport avec les héros de comics Islands of Adventure), sans oublier City Walk lieu composé de restaurants, bars, cinémas et discothèques aux thèmes divers et variés. On trouve également dans la ville un SeaWorld, parc d'attraction dont le concept est basé sur des spectacles avec des animaux. On trouve également non loin d'Universals le parc aquatique Wet'n'wild, pour les fans de toboggans aquatiques. Pour la partie restauration une avenue nommée International Drive regroupe tous les thèmes de restauration possible avec notamment le McDonald's avec l'aire de jeu la plus grande du monde. Orlando attire 52 millions de touristes par an et est la deuxième ville hôtelière du pays. Orlando est une des villes qui a connu le plus important apport de population des États-Unis d'Amérique, nombre de retraités étant venus s'installer à Orlando pour sa douceur de vivre, sa situation géographique et son climat; caractères qu'elle partage avec le reste de la Sun Belt. L'Aéroport international d'Orlando est ainsi le quatorzième plus important du pays en termes de trafic.

Avec l'University of Central Florida, Orlando compte la septième université des États-Unis en capacité, une section spécialisée pour l'Hôtellerie-Restauration a été créée en 2004. Cette école se nomme Rosen College du nom de son principal mécénat, cette école d'un genre nouveau a été sponsorisée par les principaux parcs d'Orlando, les chaînes hôtelières comme Marriott, la brasserie Anheuser-Busch qui commercialise la bière Budweiser, ainsi que Monsieur Rosen propriétaire d'une chaîne hôtelière à Orlando.

Le nom d'Orlando vient d'un soldat tué durant la seconde guerre séminole, Orlando Reeves, et son surnom est "The City Beautiful" (la belle ville). Le symbole d'Orlando est la fontaine du lac Eola.

Walt Disney World Resort en Floride est le plus grand complexe de loisirs de la Walt Disney Company. Il est situé à environ 30 kilomètres au sud-ouest d'Orlando, ville qui accueille depuis de nombreux parcs d'attractions concurrents tel qu’Universals Orlando Resort et SeaWorld. Le complexe de Disney regroupe plusieurs parcs de loisirs, de nombreux hôtels et tous les services associés. C'est une vraie ville fondée sur le tourisme et façonnée par ce que Walt Disney puis l'entreprise Disney ont appelé la magie Disney.

Le domaine s'étend sur plus de 11 000 ha (110 km²), soit plus que Paris intra-muros (10 000 ha) ou deux fois l'île de Manhattan (5 000 ha). Le parc fut à l'origine de l'explosion démographique et économique de la ville d'Orlando, particulièrement de son aéroport et de son secteur hôtelier.

Walt Disney négocia avec l'état de Floride pour que le domaine puisse avoir une juridiction comparable à une ville. C'est la signature du Reedy Creek Act qui créa en 1965 l'équivalent d'une commune dirigée par une société privée, la première du genre.

Le parc appartient en réalité à plusieurs sociétés toutes filiales de la Walt Disney Company dont la Walt Disney World Company et la Walt Disney Travel Company. Walt Disney avait organisé un important "montage financier" avec des sociétés écrans afin de diluer la part de la Walt Disney Company dans cet important projet.

Il possède sa propre monnaie valable dans tout le domaine, le Disney Dollar, échangeable au taux de 1 pour 1, avec le dollar américain.

Le Magic Kingdom ou Royaume enchanté est le parc à thème construit à l'image de Disneyland pour Walt Disney World Resort. Il a été ouvert le 1er octobre 1971 à Orlando, à l'extrême nord du complexe de Walt Disney World Resort, au bout d'une autoroute privée de près de 10 kilomètres, la World Drive. Sa superficie de 433 000 m2, située entre celle de Disneyland en Californie (370 000 m2) et celle de Parc Disneyland (550 000 m2) n'est pas utilisée dans sa totalité, principalement derrière Fantasyland. Il est délimité par le train qui encercle le parc.

À la différence de son grand frère de Californie, tous les alentours du parc sont sous le contrôle total de la firme Disney.

EPCOT est le nom d'un parc à thème de Walt Disney World Resort situé à Orlando. C'est l'acronyme d’Experimental Prototype Community Of Tomorrow ou Prototype expérimental d'une communauté du futur. Le parc a ouvert le 1er octobre 1982. Ce projet était cher à Walt Disney car il cristallisait ses rêves d'urbanisme et de solutions pour le futur. Malheureusement il mourut avant même le début de construction du premier parc de Floride, le Magic Kingdom. Le projet changea beaucoup pour devenir un parc d'attraction. Depuis c'est un parc avec des attractions technologiques impressionnantes (Future World) et des pavillons de nations dont l'architecture est reproduite avec minutie. Le parc se veut éducatif, ce qui contraste un peu avec les autres parcs à thèmes de Disney, plus orientés vers le loisir (hormis Disney's Animal Kingdom) et serait l'origine de son léger insuccès. Il a aussi regroupé d'autres initiatives de Disney en faveur de l'éducation dont la série EPCOT.

Le parc à thème est dérivé d'une source d'inspiration de Walt Disney, les expositions internationales. Le parc est relié au Magic Kingdom par un monorail faisant le tour de l'emblème du parc, une géosphère de 10 étages appelée Spaceship Earth (le vaisseau terre). EPCOT occupe avec 0,67 km² près de deux fois la superficie du Magic Kingdom (de 0,48 km²) et comprend un lac artificiel de 100 000 m² (10 ha). La disposition des éléments du parc est basée sur une variation du plan radiale du Magic Kingdom, comprenant la dualité des deux zones, Future World et World Showcase. Le premier possède une organisation radiale centrée sur le complexe d'Innoventions, tandis que World Showcase est un anneau organisé radialement autour d'un lagon central.

Après son renommage en décembre 1993, le parc subit en 1994 une grande rénovation afin principalement de gommer les traces de vieillissement du parc.

Afin de réduire, les coûts Disney ouvre World Showcase plus tard (souvent à 11 heures) et ferme Future World plus tôt (souvent à 19 heures), à part quelques attractions comme Test Track ou Mission : Space qui restent ouvertes parfois jusqu'à la fermeture.

Le parc se décompose donc en deux parties Future World et World Showcase:

Future World

Le monde du futur présente les technologies dans d'énormes pavillons à l'origine sponsorisés par des grandes sociétés américaines telles que General Electric, General Motors ou Kodak. Cette partie s'agence en plusieurs cercles concentriques, le centre étant une fontaine. Autour les deux ailes du pavillon de l'innovation se rejoignent au nord au niveau de Spaceship Earth, qui marque l'entrée. Ensuite, le monorail entoure les deux ailes, puis longe de part et d'autre la géosphère afin de rejoindre le Magic Kingdom. Il enjambe un lac à l'ouest et au nord, tandis qu'à l'est ce sont des zones arborées. La moitié gauche de Future World accueille plusieurs pavillons principalement sur les techniques ayant changé le monde. Par contre à l'est c'est plutôt le monde et ses beautés ainsi que l'imagination qui sont à l'honneur dans des pavillons aux multiples attractions.

Chaque pavillon de Future World était à l'origine parrainé par une grande entreprise qui finançait en partie la construction et l'entretien en retour son logo et son nom apparaissaient en grand tout au long de l'attraction. Le prix moyen de ce parrainage est de 100 millions de dollars pour les grands pavillons et de 10 millions de dollars pour les expositions dans Innoventions. En plus du parrainage les sociétés avaient une loge privée au sein de l'attraction, un lieu calme et reposant avec boissons fraîches gratuites pour les membres de l'entreprise. Par exemple, Universe of Energy était parrainée par Exxon (maison mère d'Esso), et The Land par Kraft puis Nestlé.

Depuis l'ouverture certains sponsors ont toutefois décidé que le prix du parrainage était supérieur aux retours pour leur marque et ont retiré leur parrainage, laissant le pavillon sans sponsor. Ainsi après le départ de General Electric de Horizons en 1993 Disney hésita entre laisser le pavillon ouvert et le fermer. Le bâtiment fut détruit pour laisser la place à Mission : Space. Depuis que MetLife abandonna Wonders of Life en 2001 le pavillon n'est ouvert que durant la haute saison.

World Showcase est un ensemble de pavillons consacrés à diverses nations et disposés autour d'un lac central de 100 000 m² (10 ha) dans le parc à thèmes EPCOT de Walt Disney World Resort. L'ensemble est organisé est baptisé World Showcase Lagoon

Les pavillons nationaux: Onze pays sont représentés au sein de ces pavillons. Un douzième pavillon qui sert de second point d'entrée au parc ainsi qu'un treizième, inaccessible depuis 2001, s'insère dans cette liste de nations. Les bateaux navettes traversant le lagon sont nommés FriendShips, un jeu de mot entre l'amitié (friendship) et bateaux (ships).

Chaque pavillon contient des boutiques et des restaurants représentatifs et son équipe est constituée d'habitants du pays. Certains comprennent des attractions ou des films. Ils sont parrainés et financés par les institutions de l'état qu'ils représentent, et des brochures touristiques sont facilement accessibles. Ce parrainage explique aussi pourquoi les pavillons de la Russie, de l'Espagne et d'Israël ne dépassèrent jamais la phase de projet : ils décidèrent de ne pas financer annuellement un pavillon.

A l'inverse du Magic Kingdom qui ne propose aucun alcool, plusieurs boutiques et restaurants du World Showcase servent ou vendent des boissons alcoolisées de leur pays et de la bière est vendue dans les stands de rafraîchissement partout dans le parc.

Plusieurs espaces sont encore disponibles, les pavillons actuels ont pratiquement tous la même largeur. On peut donc déduire que six pavillons supplémentaires (au maximum) pourraient être construits : un entre le Mexique et la Norvège, deux entre la Chine et l'Allemagne, un entre l'Allemagne et l'Italie, comme entre le Japon et le Maroc enfin un autre entre le Maroc et la France.

Les pavillons sont dans le sens des aiguilles d'une montre :

  • le Mexique avec une croisière à travers le temps et les paysages mexicains : Gran Fiesta Tour Starring The Three Caballeros.
  • la Norvège avec une croisière mouvementée dans l'histoire et les mythes norvégiens : Maelstrom.
  • la Chine avec un film à 360° : Reflections of China qui remplace depuis 2003, Wonders of China.
  • l'Allemagne avec un restaurant bavarois.
  • l'Italie avec une reconstitution minutieuse de Venise.
  • l'Aventure Américaine présente l'histoire des États-Unis grâce à un gigantesque rétro-projecteur et des audio-animatronics.
  • le Japon avec une immense boutique et plusieurs restaurants.
  • le Maroc avec un restaurant et un souk.
  • la France avec un film à 200° sur les beautés des paysages français : Impressions of France; un restaurant et une boulangerie-pâtisserie.
  • L'entrée internationale reliant le parc Disney's Hollywood Studios par bateau et les hôtels du Crescent Lake.
  • le Royaume-Uni avec un pub et un restaurant
  • le Canada avec un film à 360° : O Canada! sur les paysages canadiens.

 

SeaWorld Orlando est un parc à thème situé près d'Orlando. Il est dirigé par le groupe Busch Entertainment Corporation, une filiale d’Anheuser-Busch. Quand il est combiné au tout proche Discovery Cove et au parc aquatique Aquatica, il forme un large complexe de loisirs dédié au monde sous-marin et à ses habitants.

En 2007, SeaWorld Orlando reçu environ 5.8 millions de visiteurs, le classant parmi les parcs les plus visité aux Etats-Unis et le 12e au niveau mondial

Attractions Montagnes Russes: le Manta, le Kraken, Journey to Atlantis et Shamu express pour juniors.

Wild Arctic, espace extérieur présentant des ours polaires, des baleines Béluga et des morses dans un décor de base de recherche au milieu de l'Océan Arctique. Les visiteurs sont ensuite invités à prendre place dans un simulateur de mouvements. Pendant la saison hivernale, Wild Arctic est remplacé par une version spéciale du film Le Pôle express.

SeaWorld Orlando présentent plusieurs shows dont la plupart font appel aux animaux:

  • A'lure présente au "Nautilus Theatre" un spectacle acrobatique.
  • Believe présente au "Shamu Stadium" le spectacle phare du parc présentant l'orque Shamu, mascotte du parc.
  • Blue Horizons présente au "The Whale and Dolphin Theatre" un spectacle de dauphins, de faux orque et d'Aras, accompagnés par des acrobaties de leurs dresseurs.
  • Clyde and Seamore Take Pirate Island présente un spectacle de dressage d'otaries sur ton humoristique.
  • Pets Ahoy! présente au "Seaport Theatre" des chiens, des chats ainsi que d'autres animaux qui ont été sauvée par le parc dans un spectacle de dressage.

Les expositions d'animaux:

  • Penguin Encounter, présentation de macareux et d'urias.
  • Shark Encounter, présentation de requins et d'autres espèces de poissons dangereux visibles à dans un aquarium en forme de tunnel. Un restaurant donne également sur cet aquarium.
  • Pacific Point Preserve, partie réservée aux lions de mer et aux phoques.
  • Dolphin Cove, espace réservé à la présentation des grands dauphins avec possibilité pour les visiteurs de les nourrir et de les caresser.
  • Turtle Point, un espace pour présenter les tortues marines sauvées par le parc.
  • Manatee Rescue, un espace pour présenter les lamantins sauvés par le parc.
  • Stingray Lagoon, espace réservé à la présentation des raies avec possibilité pour les visiteurs de les caresser.
  • Dolphin Nursery, zone présentant les dauphins nouveau-nés.
  • Clydesdale Hamlet, écuries du parc.

Le John F. Kennedy Space Center (KSC) est un complexe de lancement spatial américain créé en 1959 et relevant de la NASA. Il est situé au cap Canaveral dans les comtés Brevard (sur une grande partie de sa superficie) et Volusia en Floride.

En 1964, la zone prend le nom de « Cap Kennedy » et retrouve son nom de « Cap Canaveral » en 1973.

Les zones de préparation et les pas de tir du cap Canaveral sont répartis entre le KSC et un complexe militaire, la Cape Canaveral Air Force Station. Puisque les décollages des missions lunaires Apollo et des navettes spatiales ont toujours eu lieu à partir du KSC, l'expression « Cap Canaveral » désigne le KSC pour la plupart des gens.

Elle possède la plus grande construction (tour) roulante au monde dans le complexe no 37 (115 mètres de haut et 3 547 tonnes d'acier). Ainsi que le plus grand bâtiment au monde à un seul étage, le Vehicle Assembly Building (VAB).

Le Launch Control Center (« Centre de contrôle de décollage ») s'y trouve également et surveille notamment les décollages effectué depuis le Complexe de lancement 39.

La Floride est une vaste péninsule, bordée à l'Ouest par le golfe du Mexique et à l'Est par l'océan Atlantique ; ce choix géographique limite les risques en cas de lancement raté. Les tirs se font toujours vers l'Est.

Les touristes peuvent accéder au Kennedy Space Center Visitor Complex où on retrace la conquête spatiale. Ce complexe touristique est exploité par une entreprise privée en étroite collaboration avec la NASA.

Dans le complexe touristique principal se trouve le Rocket Garden où sont exposés tous les types de fusées employées par la NASA ainsi que des reconstitutions des capsules spatiales Apollo, Gemini et Mercury.

Il y a aussi une salle de cinéma où on peut visionner un film retraçant la conquête spatiale. Ce film est réalisé par Tom Hanks. On peut également visiter une maquette de navette grandeur nature et une réplique du centre de contrôle des missions Apollo.

Des cars permettent de faire une visite du complexe. L'itinéraire typique passe par une route longeant le bâtiment d'assemblage des véhicules et le chemin qu'empruntent les navettes spatiales pour aller jusqu'au pas de tir. Il passe ensuite par une plate-forme d'où l'on peut admirer les pas de tir avec une vue particulière sur le site de lancement de la navette (pas 39A et 39B). L'étape suivante est la visite de la reconstitution de la Station Spatiale Internationale et de l'atelier de préparation des modules de la station. La dernière étape est la visite du centre Apollo où se trouve une fusée Saturn V grandeur nature.

Date de dernière mise à jour : 22/10/2014